Les prophéties

prédictions de l'avenirLes prophéties ou comment prédire l’histoire

tout d’abord il faut rappeler ici que les prophètes sont des personnes qui apportent des paroles religieuses et non pas des personnes qui font des prophéties au sens divinatoire du terme. Il est donc important par exemple de ne pas parler de Nostradamus ou de Mitar Tarabich comme des prophètes car ce serait une erreurs, ce sont en fait des voyants.

la prophétie est le fait de prédire quelque chose qui se passera dans l’avenir mais la plupart du temps de prédire les grands évènements de ce monde, ou au moins sans cibler une personne en particulier.

Le plus célèbre des astrologues est Nostradamus dont les prophéties sont encore un sujet d’étude aujourd’hui car il à prédit des évènements qui partent de son temps jusqu’après nos jours. Il est clair que les grandes formes de voyances peuvent être utilisées pour faire des prophéties mais pas toutes car certaines ne donnent que de grandes tendances, des présages mais ne permettent pas de faire des prédictions détaillées. La prophétie est donc le texte qui décrit un évènement de l’avenir.

Les grandes prophéties

Comme de grands voyants sont restés dans l’histoire, il est logique que l’on s’intéresse à leurs écrits bien que la plupart des voyants ne soient pas écrivain et encore moins passionnés de géopolitique ce qui diminue considérablement le nombre de textes exploitables. Pour ce qui est des astrologues contemporains, ils sont plus précis dans leurs predictions mais comme ils se trompent énormément, ils ne restent pas vraiment dans l’histoire.

Les grandes prophéties sont celles des grandes guerres par exemple, ou celles encore des personnages célèbres dont l’arrivée sur la scène mondiale sera plus ou moins de retentissement dans l’histoire. Les épidémies, les catastrophes naturelles sont aussi des prophéties.

Quel crédit apporter à ces prédictions?

Soyons clairs dès maintenant: en réalité il semble qu’il faille accorder que peu de crédit a toutes ces prophéties y compris celles des plus grands voyants. La première des raison se voit très bien avec Nostradamus. Nostradamus avait compris que des prédictions sous formes d’énigmes lui permettaient d’augementer fortement la véracité de ses prédictions et donc de ses revenus mais aussi de limiter les risques d’erreurs qui auraient pu lui coûter encore plus cher.

Si le voyant lui-même n’est pas sûr de lui, alors pourquoi lui faire confiance? Et toutes ces prédictions qui sont tombées juste? On le voit bien ici, le nombre de personnes qui croient en les prédictions sont nombreuses car certaines sont tombées juste. Mais si elles sont tombées juste c’est presque jamais parce que le voyant a été précis mais toujours parce que le lecteur a vu ce qu’il voulait voir. C’est cela qu’il faut bien comprendre, Nostradamus par exemple est illisible, il faut traduire, interpréter ses écrits mais il n’est jamais précis du coup on peut voir ce que l’on veut dans ses prophéties. Cela n’est pas du tout le cas des voyants contemporains qui font des prédictions en public mais plus claires et faciles à comprendre se trompent eux bien plus. Non pas qu’ils soient plus mauvais que les anciens mais les gens ne peuvent pas voir ce qu’ils veulent voir, c’est le principe connut en voyance de l’auto-persuasion, c’est à dire qu’il faut laisser au consultant une part de mystère pour qu’il puisse trouver ses réponses par lui-même. La voyance c’est cela. La voyance c’est donner juste ce qu’il faut de mystère pour que le consultant puisse trouver lui même ses réponses.

Les prophéties sont donc en fait le plus souvent des traductions de textes qui ne reflètent le plus souvent que le point de vue du traducteur et si certaines tombent juste c’est juste le fait du hasard et du bon sens car prédire une guerre est fort simple si l’on considère que le monde n’a jamais connu une seule période de paix totale depuis 4000 ans…